thème wordpress sur thème wordpress

un peu d'histoire

Le syndicalisme est officiellement né à Monaco le 6 Octobre 1944 avec la création de l’Union des Syndicats de Monaco, Fédération de syndicats professionnels ou d’entreprises.

Dès le début de 1945 était créé à l’hôpital un syndicat affilié à l'USM « le syndicat du personnel hospitalier et des professions connexes ». En 1947, il signe avec l’administration hospitalière une convention collective de droit privé, accordant aux personnels nombre d’avantages sociaux très importants.

Très vite pour contrer le syndicat, le gouvernement suscitait la mise en place d’un syndicat autonome concurrent. Il ne vivra que peu de temps.

En 1963, le gouvernement promulgue un statut du personnel qui abroge la convention collective et qui commence à revenir en arrière sur les avantages sociaux des personnels.

Curieusement les dirigeants du syndicat de l’époque ne réagissent pas, pire, ils cautionnent l’alignement pour la retraite, sur la caisse française, et imposent l’affiliation obligatoire au complément de retraite du C.G.O.S. Parallèlement, les liens avec l’U.S.M. se distendent, et en 1968 il ne se passe strictement rien à l’hôpital !

A partir de 1969, sous l’impulsion de jeunes militants arrivés au C.H.P.G, le syndicat reprend vie. Évidemment, l’idée de division revient vite, et se crée le syndicat autonome des infirmières.


Durant toutes les années 70, une forte bataille, y compris devant la justice, opposa les partisans de l’union avec l’U.S.M. et les alliés du syndicat des infirmières, autonomiste et corporatiste

Au début des années 80, les militants membres de l’U.S.M. décident de repartir sur de nouvelles bases et créent un nouveau syndicat : le syndicat des agents hospitaliers affilié à l’U.S.M.

Depuis 25 ans, il incarne au C.H.P.G., les idées d’un syndicalisme de lutte, continuellement résolu à la défense, sans compromissions de l’intérêt de tous les personnels, mais aussi du service public hospitalier.