L'USM : Enfant de la libération

En 1936, puis avant guerre, malgré le Code Pénal qui interdisait les syndicats à Monaco, des centaines de salariés avaient cessé le travail et occupé leurs usines. La prise de conscience de la nécessité de s’organiser et de faire grève se manifestait déjà ouvertement.

Mais l’occupation fasciste et nazie interdit l’usage de la moindre des libertés. Pendant des années ceux qui avaient pris conscience de ce sentiment de solidarité ont vécu avec l’espoir de pouvoir être libres un jour.
Certains furent des résistants, d’autres ne traduisirent pas leur refus de l’oppression par un tel engagement, mais le désir de changer le mode de vie imposé était bien la volonté de l’immense majorité.

La Libération fut donc  non seulement  un espace débarrassé de l’occupant,  mais aussi une réponse à la question des libertés.

En France un grand élan populaire, porté par le souffle libérateur, s’engagea dans la reconstruction du pays et soutint la mise en œuvre du programme du Conseil National de la Résistance dont sortirent les grandes réformes sociales, la nationalisation des entreprises publiques, la création des comités d’entreprises, la Sécurité Sociale et la Retraite.

A Monaco, cette question des libertés se posait en termes impératifs puisque tout était à faire.
Celles et ceux qui avaient participé, sous des formes diverses, à la Libération allaient devenir les acteurs du mouvement syndical monégasque  à l’origine de la Caisse de Retraite, de la  Caisse de Compensation des Services Sociaux, des délégués du personnel et  des grandes avancées sociales d’après guerre.
C’est donc à juste titre que  la Convention Collective Nationale du Travail signée par l’Union des Syndicats de Monaco et la Fédération Patronale Monégasque le 05 novembre 1945 consacra  le 3 septembre  comme  jour férié.

Chaque année, le 3 septembre,  une délégation de l’Union des Syndicats de Monaco se rend  à la commémoration de la Libération de Monaco et dépose une gerbe  au pied du monument aux morts.  

Retour en haut de page

Alerte mail !

Communiquez-nous votre adresse email pour recevoir les informations importantes

Adhésion

Rejoignez l'Union des Syndicats de Monaco en téléchargeant directement votre bulletin d'adhésion.

Association des Accidentés, Mutilés et Invalides du Travail

Permanence les mercredi
de 9h00 à 12h00  sur rendez-vous.

Au rez de chaussée de l'USM
28 boulevard Rainier III
+377 93 30 19 30

 

Permanence de l'INCA

Pour tous les travailleurs frontaliers Italiens afin de répondre aux questions sur des sujets tels que la retraire, la sécurité sociale, etc

Permanence tous les Vendredi
de 9h30 à 11h30 sur rendez-vous

Au rez de chaussée de l'USM
28 boulevard Rainier III