Célébration du 1er mai

01 mai 2019

Pourquoi célébrerons-nous le 1er mai ? 

Faisons un petit résumé historique afin de comprendre l’origine de ce jour férié.  

Épuisés par les longues journées de travail, les ouvriers des usines McCormick de Chicago débutent une grande grève le 1er Mai 1886. Le choix de cette date fait référence à l’année comptable des entreprises américaines, c’est également à cette date que les contrats arrivent à échéance. 

C’est environ 400 000 ouvriers qui manifestent et revendiquent la journée de huit heures.  Le mouvement de grande ampleur paralyse l’activité du pays et ne cesse de s’intensifier pendant plusieurs jours. Le 4 mai une bombe explose lors du meeting de protestation qui se déroule à Hayamarket. Huit policiers trouveront la mort et huit anarchistes seront arrêtés et jugés.  Le 11 novembre 1887 quatre d’entre eux seront pendus. Ils seront innocentés et réhabilités en 1893. 

Le congrès socialiste de Paris de 1889 sera naturellement impacté par le mouvement initié par les américains. Les martyrs de Chicago deviennent alors un symbole de la lutte des classes et de l’identité du monde ouvrier, à l’origine des lois sur le repos hebdomadaire en 1906 et de la journée de huit heures en 1919. 

C’est en 1947, que le gouvernement issu de la libération fait du 1er mai un jour férié et rémunéré. Bien qu’il est d’usage de l’appeler « fête du travail » cette appellation n’est pourtant toujours pas officiellement reconnue comme telle. 

Chaque année des milliers de personnes se mobilisent dans les rues de nombreuses villes à travers le monde, à l'occasion du 1er mai.

 

Place de la Concorde à Paris, le 1er mai 1947. Discours de M. Thorez, sec. général du PCF

Retour en haut de page

Alerte mail !

Communiquez-nous votre adresse email pour recevoir les informations importantes

Adhésion

DOSSIER SPECIAL COVID 19

 

Rejoignez l'Union des Syndicats de Monaco en téléchargeant directement votre bulletin d'adhésion.

Adhésion en ligne

Association des Accidentés, Mutilés et Invalides du Travail

Permanence les vendredi
de 9h00 à 12h00  sur rendez-vous.

Au rez de chaussée de l'USM
28 boulevard Rainier III
+377 93 30 19 30

 

Permanence de l'INCA

Pour tous les travailleurs frontaliers Italiens afin de répondre aux questions sur des sujets tels que la retraite, la sécurité sociale, etc

Permanence tous les Mardi
de 15h à 17h sur rendez-vous

Au rez de chaussée de l'USM
28 boulevard Rainier III