Actualités sociales :

3ème action interprofessionnelle de l'année

18 octobre 2019

Environ un millier de personnes ont manifesté hier pour la troisième fois de l'année dans les rues de Monaco avec toujours les mêmes revendications : SMIM à 2.250€ , Maintien des retraités à la CCSS / SPME, abolition de "l'article 6", licenciement sans motif. Cette action interprofessionnelle a également mis en avant la casse des industries à Monaco, notamment avec la fermeture récente de l'usine Foreplast. 

 

   

Cortège de Fontvieille                                                            Rassemblement des cortèges place d'Armes 

 

   

Salariés et retraités déscendent le Boulevard Albert Ier             Les représentants de la Fédération Syndicale

                                                                                                    Mondiale venus de Grèce pour soutenir notre action 

en savoir plus

75ème anniversaire de l'USM

08 octobre 2019

La fête populaire organisée par l'Union des Syndicats de Monaco à l'occasion de son 75ème anniversaire a réuni un très grand nombre de personnes. Les personnalités de Monaco et de Beausoleil étaient également présents lors de cette journée populaire.

 

De gauche à droite : 

Betty Tambuscio : Ancienne Présidente de l'USM - Didier Gamerdinger : Ministre des Affaires Sociales et de la Santé de Monaco - Claude Bollati : Adjoint à la Mairie de Monaco - Christine Giolitti : Secrétaire Fédéral de l'USM - Olivier Cardot : Secrétaire Général adjoint de l'USM - Christophe Glasser : Secrétaire Général de l'USM - Stéphane Valéri : Président du Conseil National - Gérard Spinelli : Maire de Beausoleil - Fadila Ould El Hkim : Conseillère Municipale Beausoleil - Didier Leclinche : Cabinet du Maire de Beausoleil.  

 

 

3 Septembre : Jour Férié Conventionnel

image news

30 août 2019

Le 3 septembre est un jour férié conventionnel... Conformément à l’article 11 de la Convention Collective Nationale du Travail, le 3 septembre, fête de la Libération de Monaco, est un jour férié conventionnel dans le secteur privé.

La rémunération afférente à cette journée n’est pas déduite du salaire lorsque le personnel de l’entreprise est payé au mois. Il n’est donc pas payé pour les salariés dits « mensualisés » (anciens salariés horaires) sauf accord conventionnel plus favorable dans la profession.

En cas de non chômage du 3 septembre, ou de récupération, la rémunération de la journée est majorée de 100% (article 11, confirmé par décision de la Cour Suprême d’arbitrage du 20 novembre 1963) pour les salariés mensuels ou mensualisés.

Il est toutefois rappelé que ces dispositions s’appliquent soit aux salariés adhérents de l’U.S.M., soit aux salariés dont l’employeur fait partie de la Fédération Patronale Monégasque, ces deux organisations étant signataires de cet accord conventionnel.

 

Les locaux seront de l'USM seront fermés pour l'occasion. Une délégation de l'U.S.M. sera présente à la commémoration du 3 septembre.

Environ 1500 personnes dans les rues le 6 Juin !

06 juin 2019

 

L’Union des Syndicats de Monaco a appelé les salariés du pays à se mobiliser à nouveau le jeudi 6 Juin. 

Une date emblématique pour une mobilisation de taille. 

A 14h , au départ du parvis Saint – Charles, du Stade Louis II et du CHPG des centaines de personnes, salariés et retraités ont convergé en direction de la Place d’Armes et de la Place Sainte-Dévote.  

Salaire Minimum Interprofessionnelle Monégasque (SMIM), application des grilles de salaire, maintien des retraités à la CCSS ou au SPME, obligation de motiver le licenciement, sécurisation du CDI, limitation du travail de nuit ou encore respect du repos hebdomadaire le dimanche. 

Toutes ces revendications ont déjà réuni environ 800 personnes dans les rues en février. 

L’USM avait prévenu que sans réponse de la part du Gouvernement, le mouvement se poursuivrait. 

C’est donc sans surprise qu’ils étaient environ 1500 le 6 Juin à continuer d’exprimer leur mécontentement. 

L’Union des Syndicats de Monaco se félicite de la réussite du mouvement. Tant que les instances Gouvernementales resteront muettes face à la mobilisation des salariés, le mouvement pour revendiquer du progrès social continuera. 

 

Envrion 1500 personnes ont envahi le rond-point de la Place D’Armes

Célébration du 1er mai

01 mai 2019

Pourquoi célébrerons-nous le 1er mai ? 

Faisons un petit résumé historique afin de comprendre l’origine de ce jour férié.  

Épuisés par les longues journées de travail, les ouvriers des usines McCormick de Chicago débutent une grande grève le 1er Mai 1886. Le choix de cette date fait référence à l’année comptable des entreprises américaines, c’est également à cette date que les contrats arrivent à échéance. 

C’est environ 400 000 ouvriers qui manifestent et revendiquent la journée de huit heures.  Le mouvement de grande ampleur paralyse l’activité du pays et ne cesse de s’intensifier pendant plusieurs jours. Le 4 mai une bombe explose lors du meeting de protestation qui se déroule à Hayamarket. Huit policiers trouveront la mort et huit anarchistes seront arrêtés et jugés.  Le 11 novembre 1887 quatre d’entre eux seront pendus. Ils seront innocentés et réhabilités en 1893. 

Le congrès socialiste de Paris de 1889 sera naturellement impacté par le mouvement initié par les américains. Les martyrs de Chicago deviennent alors un symbole de la lutte des classes et de l’identité du monde ouvrier, à l’origine des lois sur le repos hebdomadaire en 1906 et de la journée de huit heures en 1919. 

C’est en 1947, que le gouvernement issu de la libération fait du 1er mai un jour férié et rémunéré. Bien qu’il est d’usage de l’appeler « fête du travail » cette appellation n’est pourtant toujours pas officiellement reconnue comme telle. 

Chaque année des milliers de personnes se mobilisent dans les rues de nombreuses villes à travers le monde, à l'occasion du 1er mai.

 

Place de la Concorde à Paris, le 1er mai 1947. Discours de M. Thorez, sec. général du PCF

Radio France Culture

25 avril 2019

RADIO FRANCE CULTURE - Emisison les pieds sur terre 

Au cours des semaines précédentes nous avons organisé diverses rencontres entre une journaliste de France Culture, sensible au sujet du licenciement sans motivation, et des salariés qui en ont fait les frais. 
 
Nous vous proposons d'écouter l'émission Les pieds sur terre, avec des témoignages poignants montrant la violence de ce type de licenciement. 
 

Comité Général 2019 - Adhésion à la FSM

15 mars 2019

Un Comité Général extraordinaire et une décision historique.

Lors du Comité Général de l’Union des Syndicats de Monaco qui s’est déroulé les 11 et 12 Mars, hormis le fait que les débats ont été très constructifs et de haut niveau, il était mis en débat la situation internationale lors de la première journée.

En effet, en accord avec la décision prise à notre dernier Congrès qui a débouché sur une désaffiliation de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) et à l’adoption d’un statut d’observateur à la Fédération Syndicale Mondiale (FSM), il a tout naturellement été porté à l’ordre du jour la question de notre affiliation définitive à la FSM.

Il y avait donc un enjeu fondamental dans la première après-midi de ce Comité Général, à savoir si nous étions prêts à franchir le cap d’un renouveau concernant nos relations internationales tout en restant fidèle à nos fondamentaux de lutte de classe et de masse alimentant ainsi notre vision d’un syndicalisme démocratique, moderne, internationaliste et indépendant.

Un constat a donc été fait sur les travaux de notre commission internationale partant des déplacements effectués hors de Monaco dans le but d’un renforcement de nos relations avec d’autres organisations syndicales qui nous ressemblent.

Cet état de fait résulte des travaux effectués par la commission internationale de l’USM au cours des 3 années précédentes où des contacts ont été entrepris avec notamment la Direction de la Fédération Syndicale Mondiale pour pouvoir prendre une décision à même de représenter le véritable intérêt des travailleurs de Monaco.

A l’issue de la séance de travail dédiée à l’international et après vote, il a été décidé à une large majorité, d’adhérer de façon définitive à la Fédération Syndicale Mondiale.

Cette adhésion, plus que jamais conforte la Direction de l’Union des Syndicats de Monaco à poursuivre l’intensification de ses relations au niveau international afin de prendre une part active dans les activités de la Fédération Syndicale Mondiale qui siège notamment de façon permanente à l’Organisation des Nations Unies (ONU), à l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture(UNESCO) et à l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

Tel sera, dans les mois à venir, la mission de poursuite de la Commission internationale de l’USM.

 

L'Union des Syndicats de Monaco se mobilise

08 février 2019

L’Union des Syndicats de Monaco a appelé les salariés du pays à se mobiliser jeudi 7 février. 

A 14h , au départ de la place Saint – Charles, du Stade Louis II et du CHPG des centaines de personnes, salariés et retraités ont convergé en direction de la place Saint – Dévote. 

Salaire Minimum Interprofessionnelle Monégasque (SMIM), application des grilles de salaire, maintien des retraités à la CCSS ou au SPME, obligation de motiver le licenciement, sécurisation du CDI, limitation du travail de nuit ou encore respect du repos hebdomadaire le dimanche. 

Autant de revendications qui ont fait écho à tous ces manifestants. Ils étaient plus de 800 à être venus exprimer leur mécontentement. 

L’Union des Syndicats de Monaco se félicite de la réussite du mouvement et continuera de se mobiliser pour réclamer le progrès social ! 

BRAVO A TOUS ! 

Alerte mail !

Communiquez-nous votre adresse email pour recevoir les informations importantes

Adhésion

Rejoignez l'Union des Syndicats de Monaco en téléchargeant directement votre bulletin d'adhésion.

Adhésion en ligne

Association des Accidentés, Mutilés et Invalides du Travail

Permanence les vendredi
de 9h00 à 12h00  sur rendez-vous.

Au rez de chaussée de l'USM
28 boulevard Rainier III
+377 93 30 19 30

 

Permanence de l'INCA

Pour tous les travailleurs frontaliers Italiens afin de répondre aux questions sur des sujets tels que la retraite, la sécurité sociale, etc

Permanence tous les Mardi
de 15h à 17h sur rendez-vous

Au rez de chaussée de l'USM
28 boulevard Rainier III